L’isolation par l’intérieur

Les étapes de votre chantier d'isolation par l'interieur

Pourquoi une isolation thermique des murs ?

Sans tenir compte des déperditions propres aux portes et fenêtres, les murs représentent de 16% à 25% des pertes de chaleur dans une maison mal isolée. L’isolation des murs est donc un moyen très efficace de contribuer aux économies d’énergie et au confort thermique de l’habitat , en évitant les variations de températures. Les façades nord et les façades ouest notamment sont particulièrement importantes car moins exposées au soleil et subissant davantage les dégradations de l’humidité. Une bonne isolation des murs participe également à l’isolation phonique de la maison à l’égard des bruits aériens extérieurs mais aussi au confort d’été : rappelons que si des murs épais retardent l’entrée de la chaleur dans la maison, seule une bonne isolation thermique des murs permet de maintenir une maison fraîche en saison estivale.

Quand faut-il privilégier l’isolation des murs par l’intérieur ?

Pour isoler les murs, il existe deux grandes techniques : l’isolation thermique par l’intérieur et l’isolation thermique par l’extérieur . Ces deux solutions permettent d’atteindre d’excellentes performances. On choisira l’une ou l’autre suivant la configuration spécifique de chaque chantier.

Dans le neuf , on privilégiera généralement l’isolation par l’intérieur qui permet de réaliser des bâtiments basse consommation (BBC) au coût le plus avantageux. Dans ce cas, les ponts thermiques de structure seront traités à l’aide de rupteur de ponts thermiques permettant une continuité de l’ isolation thermique de l’enveloppe du bâti. Ces solutions sont aujourd’hui courantes dans la construction neuve.

En rénovation , l’isolation des murs par l’extérieur présente l’avantage de combiner deux aspects : au-delà de l’amélioration de la performance thermique qu’elle apporte, elle permet d’éviter un ravalement tout en modernisant l’esthétique de la maison (nombreuses possibilités de finition). Elle n’est toutefois pas toujours réalisable du fait des modifications d’aspect qu’elle génère : dans certaines communes, le propriétaire devra tenir compte pour son projet des règles d’urbanisme (PLU) et de l’avis (bien que désormais consultatif) des Architectes des Bâtiments de France (ABF).

Opter pour une isolation des murs par l’intérieur est toujours possible, c’est une solution économique (meilleur rapport qualité-prix) dont la réalisation est très accessible (facilité et rapidité de mise en œuvre). Bien qu’elle diminue légèrement la surface habitable de la maison, les économies d’énergie et l’amélioration globale du confort qu’elle procure font vite oublier cet inconvénient. Elle est également une solution possible :

  • lorsque la maison est ancienne et détient de fait un certain cachet (pierres apparentes, briques et pierres, enduit beurré…) que l’on ne souhaite pas sacrifier au gain en efficacité énergétique,
  • lorsque la façade extérieure présente des particularités architecturales limitant l’intérêt d’une isolation par l’extérieur (nombreuses parois vitrées, balcons, bow-windows qui représentent autant de ponts thermiques à traiter) ou encore
  • lorsque la façade extérieure ne nécessite pas de ravalement.

En rénovation, on associera aux travaux d’isolation un système de ventilation afin d’assurer le renouvellement de l’air intérieur.

L’isolation des planchers est importante

L’isolation des planchers dépend de leur structure. En terre-plein, vous devrez utiliser une dalle flottante. Cette dernière pourra accueillir votre système de chauffage. Si le sol repose sur un vide sanitaire, l’isolation sera plus facile à réaliser et sera très performante. Il faut fixer des panneaux en sous face. Si le plancher est en bois, il est également possible de réaliser un plafond suspendu isolé. La laine minérale posée en remplissage du plafond est une solution intéressante.

 

> Contactez-nous pour une étude gratuite